IATF 2023 : les opportunités d’investissement présentées à Doubaï

364 0

La Banque africaine d’import-export a tenu, le jeudi 24 août 2023 à Doubaï aux Emirats Arabes-Unis, une rencontre de présentation au secteur privé des opportunités d’investissement en Afrique, en prélude à la troisième Foire du commerce inter-africain.

Le prochain Intra-african trade fair ou Foire du commerce intra-africain (IATF) se tiendra du 9 au 15 novembre prochain au Caire et la Banque africaine d’import-export (AFREXIMBANK), organisatrice, souhaite une participation du secteur privé des Emirats Arabes-Unis. A cet effet, la banque, a tenu une rencontre d’échange à Doubaï, le jeudi 24 août 2023, dans le but de présenter les opportunités d’investissement aux hommes d’affaires émiratis.

Mme Kanayo Awani, vice-présente exécutive d’Afreximbank a expliqué que la foire est une initiative clé pour soutenir la Zone de libre-échange continental (ZLECAF). « La rencontre d’aujourd’hui vous fournira à tous, en particulier au monde des affaires, des informations essentielles sur l’IATF, sa pertinence pour des ambitions de transformation et d’intégration de l’Afrique et pour soutenir la mise en œuvre de la Zlecaf. Il devrait servir d’appel à la pleine participation de la communauté des affaires des Emirates à l’IATF au Caire. J’espère que l’opportunité sera saisie », a laissé entendre Kanayo Awani.

Sur la Zlecaf, elle a fait comprendre qu’elle va révolutionner le commerce, remodeler les marchés dans la région et stimuler la production dans les secteurs manufacturiers et des services. Cela, a dit la vice-présente exécutive d’Afrexilbank, va transformer fondamentalement la structure économique de l’Afrique et va réduire la dépendance de l’Afrique à l’égard des exportations de matières premières.

Un continent vital pour l’avenir de l’humanité « La Zlecaf éliminera également les frontières artificielles et les obstacles à un commerce plus facile, notamment la fragmentation du marché, le manque d’économies d’échelle, la dépendance à l’exportation de produits primaires », a-t-elle laissé entendre.

Pour le secrétaire général de la fédération des chambres de commerce et d’industrie des Emirats arabes, Mohamed Ben Salem, sa structure aide et soutient les entreprises africaines dans leurs activités commerciales avec les Emirates. Et au directeur régional pour l’Afrique à la Chambre internationale de Dubaï, Khalid Al Ali de préciser que l’Afrique est vitale pour l’avenir de l’humanité.

Ainsi, a-t-il dit, il est essentiel de travailler mutuellement pour que chaque partie tire le meilleur profit.

« Nous sommes là pour soutenir mutuellement et faire du business partenariat. Notre engagement envers le continent est très clair », a déclaré Khalid Al Ali.

L’IATF est une occasion pour les investisseurs, les entrepreneurs de présenter leurs produits et services, d’avoir des rencontres B to B et de conclure des accords commerciaux qui vont garantir le maintien de la dynamique en faveur d’un accroissement du commerce intra-africain.

Joseph HARO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.