Direction générale des impôts : de nouvelles mesures fiscales annoncées

12 0

Le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective à travers la Direction générale des impôts (DGI) a organisé la cérémonie du lancement officiel de la 8e rentrée fiscale ce mercredi 11 janvier 2023 à Ouagadougou. Elle a été une occasion pour la direction, de dresser le bilan de l’année écoulée, d’évoquer les nouvelles mesures fiscales et de tracer les perspectives pour l’année 2023.

 

« Ensemble, boostons le civisme fiscal » ; tel est le thème retenu pour le lancement de la 8e rentrée fiscale de la direction générale des impôts.

Le directeur général des impôts, Daouda Kirakoya a expliqué que cette rentrée fiscale intervient dans un contexte sécuritaire et humanitaire difficile, dans un contexte où la patrie a besoin de la résilience de tous les Burkinabè dans les efforts de mobilisation des ressources pour faire face à la demande sociale et soutenir l’effort de guerre. Daouda Kirakoya s’est dit satisfait de la mobilisation des ressources en 2022.

En effet, sur une prévision initiale de 1 148,30 milliards de FCFA assignée à la DGI, la contribution des individus et des entreprises a pu être canalisée et mobilisée à hauteur de 1 244, 45 milliards de F CFA soit une performance globale de 108, 37%. Ainsi, au titre de l’Etat, la DGI a réalisé un recouvrement de 1 215, 44 milliards de FCFA sur 1 105,04 milliards de F CFA soit un taux de réalisation de 109,99 et un dépassement de 110 milliards F CFA. « Comparativement à 2021, il ressort une progression du niveau des recettes de l’ordre de 162 milliards de F CFA en valeur absolue et en valeur relative de 15% », a indiqué le premier responsable de la DGI.

Pour ce qui est des budgets des collectivités territoriales, la DGI a réalisé un taux de recouvrement de plus de 39 milliards de F CFA sur des prévisions de plus de 43,26 milliards de F CFA soit un taux de réalisation de 90,17%

Pour la DGI, ces résultats ont été atteints grâce à plusieurs facteurs notamment l’engagement de l’ensemble des acteurs, le dévouement des agents des impôts dans le combat pour le développement économique et social du pays, le sens élevé du civisme fiscal et le patriotisme des contribuables mais également de l’accompagnement décisif des administrations sœurs, des partenaires techniques et financiers et des médias.

Perspectives et mesures fiscales nouvelles

En termes de perspectives pour l’année en cours, le directeur général a laissé entendre que l’année 2023 sera celle de grands défis car la direction entend prendre des mesures fiscales nouvelles et entend faire la promotion du civisme fiscal. Pour ce faire, l’accent sera mis sur la justice fiscale qui devrait permettre d’améliorer l’égalité de tous devant l’impôt et participer à la justice sociale ; élargir l’assiette fiscale qui devrait améliorer la répartition de la charge fiscale entre contribuables ; les ajustements techniques et des taux qui devraient améliorer l’administration et le rendement.

Au titre des mesures fiscales nouvelles, l’on peut retenir une hausse des taxes sur les boissons à compter du 1er janvier 2023. Ainsi, on a une augmentation de 30% sur les bières titrant moins de 8% d’alcool,  40% sur les bières titrant plus de 8% et 70% sur les vins. Pour les autres boissons alcoolisées titrant moins de 35% d’alcool, l’augmentation est de 50%. Les autres boissons alcoolisées titrant 35% d’alcool et plus sont à 70%, les boissons non alcoolisées énergisantes à 50%, les sucreries et autres boissons non alcoolisées à 15%.

pour ce qui concerne les taxes sur les véhicules à moteur, les augmentation vont de l’ordre de 10.000 F CFA pour les moteurs moins de 3CV, 20.000 F CFA pour les moteurs  de 3CV à 5CV et 30.000 F CFA pour les plus de 5CV. Contrairement aux véhicules à quatre roues imposées annuellement, les propriétaires des nouveaux motos et tricycles paieront une seule fois la taxe lors de l’immatriculation.

Quant à la promotion du civisme fiscal, les efforts seront orientés vers les actions devant favoriser la compréhension et le consentement de l’impôt.

Par ailleurs, le directeur général des impôts, Daouda Kirakoya a invité tous les acteurs en l’occurrence la presse, les leaders d’opinion, les gouvernants et administrés, à jouer sa partition en faisant leurs, le slogan : « Ensemble boostons le civisme fiscal ».

Kiswendsida Myriam OUEDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.