Commerce : la foire intra-africaine 2023 ouverte au Caire

836 0

La troisième édition de la Foire commerciale intra-africaine (IATF) s’est ouverte ce matin du jeudi 9 novembre 2023 au Caire, dans la capitale égyptienne. Cette année, plus de 35 000 participants sont attendus à cette biennale avec 43 milliards de dollars de signature d’accords commerciaux.

 

Du 09 au 15 novembre 2023, des entrepreneurs, des décideurs politiques, des exposants et des partenaires commerciaux du continent africain se retrouvent au Centre de conférence internationale Al Manara du Caire en Egypte, pour la troisième Foire commerciale intra-africaine (IATF2023).

Organisée par la Banque africaine d’import-export (AFREXIMBANK), cette foire est le plus grand rendez-vous de commerce et d’investissement du continent africain.

En effet, il est prévu la signature de 43 milliards de dollars d’accords commerciaux et d’investissement et plus de 35 000 participants venus des pays africains mais aussi d’autres continents.

Plusieurs activités sont au programme de ce rendez-vous parmi lesquelles le Creative Africa Nexus (CANEX) qui va réunir les plus grands artistes africains dans les domaines de la musique, du cinéma, de la mode et de l’artisanat.

A l’ouverture du sommet du CANEX ce jeudi 9 novembre 2023, le vice-directeur exécutif de la banque commerciale intra-africaine à AFREXIMBANK, Kanayo Awani a confié que l’Afrique est un continent débordant d’éclat artistique, de cultures dynamiques et d’histoires inédites.

Relever les défis qui se présentent

« Des couchers de soleil chatoyants du Sahara aux rythmes rythmés des villes animées, il existe une riche tapisserie d’inspiration qui attend d’être tissée pour créer des chefs-d’œuvre qui captiveront le monde. Alors que nous sommes réunis à Al Manara ces prochains jours, nous avons l’occasion d’exploiter ce potentiel créatif et de mettre en valeur l’immense talent qui se trouve à l’intérieur de nos frontières élargies en tant qu’Afrique », a argué Kanayo Awani.

Il a ajouté que le continent et sa diaspora sont en plein essor dans toutes les facettes des industries créatives et culturelles, notamment le cinéma et l’audiovisuel, la musique, l’artisanat, le sport, la mode et même les arts culinaires.

Cependant, il a fait savoir que le secteur fait face à de nombreux défis liés notamment à l’accès limité au financement, à la violation du droit d’auteur, aux lacunes en matières d’infrastructures et technologies, en matière de connectivité physique et numérique et l’accès limité au marché et exposition internationale. « Relever ces défis clés nécessite une approche multidimensionnelle impliquant le soutien du gouvernement, les investissements du secteur privé et les collaborations internationales. Les efforts devraient être concentrés sur l’amélioration de l’accès au financement, le renforcement des droits de propriété intellectuelle, l’investissement dans les infrastructures et la technologie, l’amélioration des compétences et des initiatives de renforcement des capacités, la promotion du commerce et des investissements et le développement de plateformes robustes pour la distribution et la monétisation de contenus », a proposé le vice-directeur de la banque commerciale intra-africaine.

C’est pour relever ces défis que la Banque africaine d’import-export a élaboré le programme Creative Africa Nexus, car il n’est pas inscrit dans notre ADN de détourner le regard sur toute question de développement concernant l’Afrique et sa diaspora.

Joseph HARO

Au Caire, en Egypte

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.