Burkina Faso : la Ligue des consommateurs du Burkina interpelle les autorités sur les taxes des hydrocarbures

27 0

La ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a animé une conférence de presse, le jeudi 27 octobre 2022 à Ouagadougou. Il s’est agi d’annoncer une campagne de communication qui va s’articuler sur la sensibilisation des consommateurs et l’interpellation des autorités sur les taxes des hydrocarbures.

 

Suite aux multiples plaintes des consommateurs sur les hydrocarbures notamment le gaz butane et le carburant, la ligue des consommateurs dans son rôle de veille et d’alerte entend mener des actions au profit du consommateur.

Pour ce faire, une campagne de sensibilisation des consommateurs et d’interpellation des autorités sur les hydrocarbures sera initiée. Des actions accompagneront cette campagne qui se déroulera sur deux semaines.

Selon le président de la ligue des consommateurs (LCB), Dasmané Traoré, depuis le 23 mars 2021, le Burkina Faso connaissait une augmentation de 500 francs sur le prix de la bouteille de gaz butane 12,5kg.

Mais force est de constater que depuis cette augmentation, dans les boutiques et quincailleries, cette augmentation est de 1000f au moins.

Selon ses dires, courant mai à août 2022, les hydrocarbures ont connu une double hausse soit au total 130f pour le gasoil et de 135f pour l’essence à la pompe. « Une seconde augmentation qui est intervenue paradoxalement au lendemain de la baisse du coût du baril du pétrole au niveau mondial », a noté le président de la LCB, Dasmané Traoré.

De l’avis des conférenciers, la réduction du prix du carburant est possible et ils ont exigé du gouvernement, la diminution substantielle de la taxe sur les produits pétroliers (TPP) du super 91 à hauteur de 50f sur les 125 que le consommateur paye et une diminution de la TPP sur le gasoil de 25f sur les 50f soit un total de 75f/litre. Une taxe estimée de trop par les conférenciers et qui peut être supprimée ou diminuée, selon eux.

Par ailleurs, en ce qui concerne l’utilisation du gaz butane, le président Dasmané Traoré, a détaillé les difficultés liées à la distribution du gaz butane subventionné. « Les populations n’ont plus accès au gaz auprès des distributeurs agrées, pourtant subventionné par les contributions du contribuable », a-t-il renchéri.

Pour eux, l’Etat doit jouer pleinement sa partition pour mettre fin aux spéculations et désordres liés à la distribution du gaz butane car le produit subventionné revient chers aux consommateurs. Toute chose qui a conduit la ligue a proposé plus de contrôle de la part de l’Etat, à l’application effective des textes. « C’est la non application des textes qui cré l’anarchie au niveau de la distribution », a confié Dasmané Ouédraogo.

Pour rappel, les TPP sont les taxes que la population paye du fait de la consommation du super 91 ou du gasoil. Et chaque consommateur de super 91 paie 125f sur le litre et 50f par litre de gasoil.

Kiswendsida Myriam OUÉDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 4 =


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.