Reforme politiques, programmes et projets de l’UEMOA : les performances du Burkina Faso saluées au cours de la 7e revue annuelle

344 0

Le Burkina Faso a accueilli ce mardi 18 janvier 2022, la 7e revue annuelle, édition 2021, des reformes politiques, programmes et projets communautaires de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA).

La septième revue annuelle des reformes politiques, programmes et projets communautaires de l’UEMOA, s’est ouverte ce mardi 18 janvier 2022, au Burkina Faso.

Cette rencontre vise à examiner les conclusions et les recommandations des travaux des experts de l’UEMOA et du Burkina Faso.

Elle est la résultante des travaux techniques entre experts de l’UEMOA et du Burkina Faso, qui se sont déroulés les 15, 16 et 17 novembre 2021, à Ouagadougou.

Ces travaux, à précisé le président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop, ont permis aux experts des deux parties, de faire l’état de la mise en œuvre des reformes politiques ainsi que les programmes financés par les organes de l’Union.

La revue 2021, a-t-il soutenu, sera sanctionnée par un projet de mémorandum adopté par consensus.

D’ores et déjà, il ressort de ce mémorandum qu’en 2021, le « pays des Hommes intègres », en dépit de la pandémie du Covid-19, a maintenu une performance satisfaisante.

Le taux de mise en œuvre des reformes en 2021, est de 88,10% contre 87,60% en 2020, soit une progression de 0,5%. La rencontre de ce matin est la suite logique de la démarche entamée par l’Union.

Elle entend analyser les conclusions et les recommandations de ces travaux techniques des experts enfin d’apporter améliorations éventuelles en vue de les soumettre à l’attention du Premier ministre du Burkina Faso.

Le président de la Commission de l’UEMOA a rappelé que la revue annuelle de l’Union a été instituée par Acte additionnel de la conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements le 24 octobre 2013.

Elle est placée sous la présidence des Premiers ministres et sous la tutelle du ministre en charge des Finances.

« Notre présence ici, constitue la preuve de la pleine et entière adhésion de nos Etats au processus d’intégration au sein de notre espace communautaire », a lancé le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Lassané Kaboré.

Cette revue, a-t-il souligné, est un dispositif institutionnel de suivi permettant l’harmonisation des législations nationales, la coordination des politiques sectorielles nationales et la bonne exécution des reformes.

A cet effet, le ministre en charge de l’Economie a exhorté les convives à une participation constructives pour une mise en œuvre diligente des reformes.

Timothée HIEN

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.