Santé oculaire : l’Association professionnelles des attachés de santé en ophtalmologie tient son 1er Congrès

20 0

La cérémonie d’ouverture du tout 1er congrès de l’Association professionnelle des attachés de santé en ophtalmologie (APASO) a eu lieu le vendredi 28 octobre 2022 à Ouagadougou. Ledit congrès se tient les 28 et 29 octobre 2022.

« Contribution de l’attaché de santé en ophtalmologie dans la prise en charge des affections oculaires au Burkina Faso »; tel est le thème retenu pour le 1er congrès de l’Association professionnelle des attachés de santé en ophtalmologie (APASO).

Durant 48h, les congressistes venus des différentes régions du Burkina Faso et de la sous-région dont le Togo, le Mali, la Côte d’Ivoire et l’Egypte vont examiner, analyser et proposer des solutions aux problèmes auxquels ils sont confrontés dans l’exercice de leurs fonctions.

Ce congrès jouit d’une originalité et d’une particularité, selon le président de APASO, Michel Zongo par ailleurs président du comité d’organisation.

Pour lui, cette originalité et particularité tiennent du fait que le congrès est conçu et organisé par les attachés de santé et pour les attachés de santé et aussi de sa démarche à réunir tous les attachés de santé du Burkina Faso et de la sous-région.

Quant au choix du thème, il a signifié qu’il répondait au fait que les attachés de santé sont les premiers acteurs du système de santé burkinabè.

En outre, le président du comité d’organisation a égrainé les difficultés auxquelles font face les acteurs sur le terrain.

Ces difficultés sont entre autres l’insuffisance de la formation continue des attachés de santé en ophtalmologie sur le terrain ; l’insuffisance de matériel médicotechnique dans les centres de soins oculaires et la non précison des attributions des attachés de santé en ophtalmologie.

Pour lui, ce congrès à travers des communications va favoriser des cadres d’échanges et de débats qui contribueront à renforcer les compétences dans le but de rehausser le niveau de performance des acteurs de la santé oculaire pour répondre aux besoins de la population.

Le représentant du ministre en charge de la santé, Dr Isaie Méda a précisé que la santé oculaire est une question de santé publique et une priorité du ministère.

A l’entendre, cet emploi est confronté à plusieurs défis en matière de prise en charge des patients. « Quand vous n’avez pas la vue, c’est un grand handicap. Vous ne pouvez pas bien apprendre, vous ne pouvez pas bien travailler et entreprendre », a déclaré Dr Méda.

C’est pourquoi, le ministère a salué la tenue du congrès à sa juste valeur et voit en lui, un cadre d’échanges scientifiques entre spécialistes du domaine.

Kiswendsida Myriam OUÉDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.