Initiative féminine pour le développement endogène : une trentaine de femmes formées sur les techniques de saponification

21 0

L’association Initiative féminine pour le développement endogène en collaboration avec l’entreprise SAFAS ont initié une formation en saponification au profit d’une trentaine de femmes, les 12 et 13 novembre 2022 à Ouagadougou.

L’association Initiative féminine pour le développement endogène a fait de l’autonomisation de la femme musulmane à travers des activités économiques, son cheval de bataille.
Pour ce faire, elle a initié une formation en collaboration avec l’entreprise SAFAS les 12 et 13 novembre 2022 à Ouagadougou.
Pendant 48 heures de formation théorique et pratique, les participantes seront outillées sur des modules de technique de production de savon liquide et en boule notamment le savon de lessive, de toilette fait à base de l’argile verte et savon « Kabacourou ».
La présidente de l’association Initiative féminine pour le développement endogène, Wakiyatou Kobré a expliqué que cette formation a pour but de lutter contre le chômage des femmes au Burkina Faso en particulier, celles musulmanes. « Les femmes musulmanes sont toujours réservées. Elles ne quittent pas les zones de confort. Elles ont des connaissances, elles ont des diplômes, malheureusement, ces dernières s’insèrent difficilement dans le tissu socio-économique », a-t-elle constaté.
Pour elle, la lutte contre le chômage passe inéluctablement par la formation. « Pour lutter contre le chômage, il faut apprendre à faire quelque chose à quelqu’un. Si vous ne l’apprenez pas à faire quelque chose, il serait difficile de dire à cette personne d’entreprendre », a laissé entendre la présidente de l’association.
Selon la formatrice, Fatimata Badolo/Saba, les participantes ont appris les techniques de production de savon à base des matières premières, le dosage, les bonnes attitudes à adopter au cours de la production.
Aussi, elle a exprimé sa satisfaction pour la tenue effective de cette session. « Lorsque je regarde ces femmes, j’ai de l’admiration pour elles du fait qu’elles éprouvent la volonté d’apprendre afin d’être autonomes. Aider une femme, c’est apporter de l’aide à toute une nation. Voilà pourquoi, je n’ai pas hésité à les accompagner », a signifié la formatrice. Avant d’exhorter les participantes à mettre en pratique les nouvelles connaissances acquises.
Quant à la représentante des participantes, Ouleye Zida, elle a exprimé sa satisfaction d’avoir bénéficié de cette formation car elle sera un plus pour elles et elles pourront être autonomes.
Par ailleurs, elle a exprimé sa gratitude envers l’association et la formatrice et elle a promis de mettre en œuvre les nouvelles connaissances acquises.
Dans les jours à venir, l’association compte initier à Banfora et Bobo-Dioulasso, une formation afin de permettre à celles qui ont l’amour de la saponification de se lancer dans le domaine.
 Kiswendsida Myriam OUEDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 12 =


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.