Campagne électorale: le NTD galvanise ses troupes dans le Sud-Ouest

320 0

Le président du Nouveau temps pour la démocratie (NTD), Vincent Dabilgou poursuit sa tournée dans le cadre de la campagne pour le double scrutin du 22 novembre 2020. Le 12 novembre, l’équipe de campagne était à Diébougou dans le Bougouriba pour appeler à voter Roch Marc Christian Kaboré pour la présidentielle et le NTD pour les législatives.

A huit jours de la fin de la campagne entrant pour le double scrutin du 22 novembre, le Nouveau temps pour la démocratie s’active. Après la province du Houet, le parti, conduit par son président Vincent Dabilgou s’est rendu dans la province de la Bougouriba, le 12 novembre 2020.  En cours de route, il a rencontré le chef des peulhs de Bobo-Dioulasso, les militants et sympathisants du NTD dans le village de Koro à une quinzaine de km de Bobo-Dioulasso et dans la commune rurale de Karangasso-vigué à 55 km de Bobo-Dioulasso. Chez le chef des peulhs, Vincent Dabilgou et sa délégation sont allés demander prières et bénédictions pour un bon déroulement de leur campagne. « Nous sommes venus vous remercier pour votre appui et vos conseils avisés », a déclaré l’hôte du jour. Le chef des peulhs a encouragé le NTD dans ce qu’il fait et lui a assuré tout son soutien. Lors des escales de Koro et Karangasso-vigué, Vincent Dabilgou a prêché la concorde, l’union et la paix. Il a rappelé que le Burkina Faso est un pays soudé et doit l’être advienne que pourra. Toutefois, il a sollicité le soutien constant des électeurs pour le coup K-O du président sortant au soir du 22 novembre 2020. Les populations de ces zones ont formulé des doléances.

Le secrétaire général de l’association Wend-Songda de Karangasso-vigué, Aziz Kindo, a demandé une ambulance pour leur centre de santé et de l’électricité. « En dehors du goudron principal qui lie Bobo-Dioulasso à Gaoua, il n’y a pas de route ici. Et depuis que la commune existe, aucune machine n’a foulé notre sol. Nous ne voulons pas forcément que l’on mette du goudron sur nos routes. Nous souhaitons que l’on nous trace des pistes rurales afin que les ambulances circulent librement et que les populations travaillent dans la quiétude », a soutenu Aziz Kindo. A l’entendre les activités principales des populations sont l’agriculture et l’orpaillage. Il a donc demandé le soutien du gouvernement pour booster ces activités. Vincent Dabilgou a dit avoir pris bonne note et travaillera si Roch Marc Christian Kaboré est réélu à satisfaire les besoins des populations de Karangasso-vigué.

Après ces escales, la délégation arrive à Diébougou aux environs de 15h. Ils ont rendu une visite de courtoisie au chef de Diébougou avant de rejoindre le lieu du meeting. Jeunes, femmes, vieux ont participé à ce rendez-vous organisé par le candidat tête de liste de la province, Aurélien Somé. Tour à tour, chacun est venu témoigner de son soutien au NTD et à son candidat. Ils ont promis une victoire au candidat Roch Kaboré à la présidentielle et une majorité confortable au NTD dans la province. Aurélien Somé pour sa part, a promis s’il est élu de s’attaquer aux problèmes de santé, d’éducation et de formation professionnelle. Il a pris l’engagement une fois à l’assemblée nationale, de peser de son poids pour offrir des infrastructures sportives et culturelles à la jeunesse de Diébougou.

Le président du NTD, Vincent Dabilgou lui, s’est réjoui de cet engagement de celui qu’il qualifie de militant engagé et acteur de développement. « Aurélien Somé fait partie de la nouvelle génération qui se soucie de l’avenir de sa communauté. Je demande à la jeunesse, aux femmes et aux vieux de le voter massivement afin qu’il soit votre porte-parole à l’Assemblée nationale », a-t-il lancé à l’assistance.  Et d’ajouter : « Nos adversaires commencent à trembler parce que nous avons positionné des candidats sûrs et valeureux ».

Vincent Dabilgou a fait comprendre que le président Kaboré est un leader résilient.  « Malgré l’insécurité, la rareté des ressources financières, Roch Marc Christian Kaboré a su impulser une dynamique de résilience aux populations. Il reste donc l’homme de la situation », a-t-il martelé.

La responsable nationale des femmes du NTD, Assèta Ilboudo a encouragé les populations à faire confiance à son parti en votant massivement le 22 novembre. Elle a pour ce faire, expliqué les consignes de vote afin d’éviter les bulletins nuls lors du scrutin.

Dramane SOME

(Correspondant)

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.