Transition au Burkina Faso : la coordination régionale du Centre de la veille citoyenne patriotique se dit satisfaite de la gouvernance du Capitaine Ibrahim Traoré

602 0

Les membres de la Coordination régionale du Centre de la veille citoyenne patriotique (CRVCP) ont animé un point de presse, le jeudi 21 mars 2024 à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, ils ont livré une lecture de la situation nationale depuis l’arrivée des autorités de la transition.

 

Ayant pour l’une de ses missions, le suivi des actions gouvernementales, la Coordination régionale du Centre de la veille patriotique (CRVCP) s’est donnée pour devoir de présenter à l’opinion publique lors d’une conférence de presse, les acquis de la gouvernance actuelle.

Selon le porte-parole de la coordination, Assamadou Guiré, les résultats engrangés par les nouvelles autorités reposent sur quatre plans. Il s’agit notamment du plan sécuritaire, politique et social, économique et diplomatique.

Pour sa part, sous le leadership, du Capitaine Ibrahim Traoré, le Burkina Faso n’a jamais aussi été équipé en matériel militaire comme il l’est présentement. Pour preuve, il a cité entre autres l’acquisition des vecteurs aériens, la création de plusieurs groupements d’intervention rapide, l’amélioration des conditions de vie des VDP.

Au plan politique et social, M. Guiré a énuméré l’adoption du décret portant fixation des salaires minima interprofessionnels garantis (SMIG) des travailleurs à 45.000 F CFA/mois, le lancement du projet d’appui à l’entrepreneuriat, au développement des compétences et à l’adoption technologique afin de soutenir les initiatives des jeunes, la décision des baisses drastiques d’ici à fin avril du coût d’hémodialyse à 2 500 F CFA contre 15 000 F CFA, du coût de l’examen de l’IRM de 100.000 à 40.000 F CFA et du coût du scanner de 50 000 F CFA à 25 000 F CFA, l’institution de la journée du 15 mai ‘’Journée des coutumes et traditions au Burkina’’.

Au plan économique, les conférenciers ont fait comprendre que malgré le contexte difficile que vit le Burkina Faso, le taux de croissance s’est accru. « De 1.2%, il est passé à 4,4% en 2023 ; les grands projets de l’Agence pour la Promotion de l’Entrepreneuriat Communautaire (APEC) », a-t-il dit. Au plan diplomatique, ils ont parlé de la création de l’AES, le retrait de la CEDEAO du Burkina Faso.

Pour la marche triomphale du peuple burkinabè vers l’horizon d’un lendemain meilleur, les conférenciers ont encouragé les autorités de la transition à poursuivre la dynamique enclenchée à laquelle le peuple est désormais profondément attaché.

C’est pourquoi, la CRVCP a souhaité l’accélération du processus d’adoption de la nouvelle constitution afin de l’adapter aux réalités actuelles du pays, la relecture de la Charte de la Transition afin de prolonger sa durée et l’accélération du projet de création de la nouvelle monnaie des Etats membres de l’AES, gage d’une souveraineté monétaire. Elle a invité toutes les cellules de veille citoyenne à maintenir les mobilisations afin de faire barrière à toute velléité déstabilisation.

Kiswendsida Myriam OUEDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.