Warning: Constant WP_CRON_LOCK_TIMEOUT already defined in /htdocs/wp-config.php on line 91
Secteur des transports: la FUTRB accuse le ministre de les diviser -

Secteur des transports: la FUTRB accuse le ministre de les diviser

319 0

La Faitière unique des transporteurs routiers du Burkina (FUTRB) a animé une conférence de presse, aujourd’hui 27 janvier 2021 au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC).  Il s’est agi pour elle de dénoncer les réformes entreprises par leur ministre de tutelle dans leur secteur d’activité.

 

La crise sur la gestion du Fret continue de faire des remous dans le secteur des transporteurs et chauffeurs routiers du Burkina. En effet, la Faitière unique des transporteurs routier du Burkina (FUTRB) est à nouveau montée au créneau pour interpeller le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Dabilgou sur ses ‘’agissements’’ jugés contraires aux engagements pris par le Chef du gouvernement dans la mise en place de leur faitière. C’était au cours d’une conférence de presse animée par la FUTRB avec à sa tête son Secrétaire générale (SG) national, Bonaventure Kéré, ce jour 27 janviers 2021, au Conseil burkinabé des chargeurs (CBC).

A travers cette conférence de presse, Bonaventure Kéré et ses compagnons entendent prendre l’opinion nationale et internationale à témoin sur les reformes opérées par le ministre dans leur secteur d’activité. Ils lui en veulent pour ce qu’ils appelés des éternels revirements. « L’État burkinabé et les Partenaires techniques et financiers nous ont demandé de nous réunir pour mettre en place une seule structure qui sera l’interlocutrice du gouvernement et des pouvoirs publics. Le ministre a piloté la chose et durant un certain moment il y a eu un blocage dû à la mise en place du Haut conseil des transporteurs (HCT). Nous avons dû recourir à la médiation du Premier ministre en présence de Dabilgou lui-même et Siméon Sawadogo, Ministre d’État en son temps, qui a reconnu que c’est par erreur qu’on lui a fait signer le récépissé du HTC. Après cela, le Premier ministre a remis le dossier à notre ministre pour qu’il aide Siméon Sawadogo à corriger l’erreur qui a conduit à la création du HCT. Et depuis lors rien n’a été fait », a expliqué M. Kéré.

Toujours aux dires du SG national de la FUTRB, le HTC qui a vu le jour par « erreur » est une association et non une faitière. Pour ce faire, il demande au ministre de ne pas imposer le HTC comme un acteur majeur de la faitière. « La création de la faitière n’interdit pas la création d’associations des transporteurs mais cette association a l’obligation d’adhérer à la faitière pour se faire entendre », a soutenu M. Kéré.

Pour les conférenciers, le ministre, au lieu d’œuvrer à la cohésion entre les transporteurs, se retrouve être l’artisan de la division. Pour eux, le représentant des transporteurs ne peut être que la FUTRB et l’Union des chauffeurs routiers du Burkina.

Clotilde BICABA

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.