Plume d’or 2020 : William Combary remporte le graal

556 0

La 2e édition de Plume d’or (les trophées du livre au Burkina Faso) a eu lieu ce jour 14 novembre 2020 à Ouagadougou. Ce sont huit catégories dont Plume d’or 2020 comme haute catégorie qui étaient en compétition en cette 2e édition.

 

La 2e édition de Plume d’or dans la catégorie « Plume d’or 2020 » a livré son verdict. William Combary emporte le trophée avec ses trois nouvelles que sont Sueurs froides, Le verdict du sable et Les sept douleurs. Il repart ainsi chez lui avec un trophée et une attestation. La cérémonie de récompense a lieu aujourd’hui 14 novembre 2020 à Ouagadougou sous la co-présidence des ministres en charge de la Culture et celui de l’Alphabétisation avec comme personnalité d’honneur Tall Rosalie Adama. A côté de cette haute catégorie, ce sont sept autres lauréats qui ont été récompensés dans deux catégories différentes. Dans la catégorie spéciale, l’on note le trophée de la meilleure parution littéraire féminine qui est revenu à Latifatou Sawadogo avec son œuvre Lourd secret de famille. Celui de la meilleure révélation littéraire a été remporté par Philippe Ouédraogo avec Mam yélé. L’écrivain Kontondia Thiombiano quant à lui fut désigné meilleur jeune écrivain avec son recueil de conte « L’initié du soleil ». Pour ce qui est des trophées de la catégorie principale, en roman, Elysée Zorgho l’emporte avec son œuvre Fils prodigue. La récompense de la catégorie principale nouvelle est revenue à William Combary avec A la croisée des chemins.  Au niveau de la poésie, c’est Dahani Ismaël Nestor qui se distingue du lot avec La grâce du crépuscule.  Toujours dans la catégorie principale, le trophée de cette catégorie en conte a été remporté par Kontondia Thiombiano avec son recueil de conte Massalia en quête du monde. Ces résultats ont été possible grâce à un jury qui a travaillé durant 8 mois, foi de son président, le Dr Lamoussa Tiaho. Cette 2e édition a aussi reconnu les mérites de différentes personnalités à travers des trophées d’hommage.  Il s’agit de Tall Rosalie Adama, de Jacques Guégané, Madelaine Ki Kaboré et du Dr Monique Ilboudo. Selon le promoteur de Plume d’or, Issouf Ouédraogo, l’idée est de réunir les écrivains autour d’un cadre qui fait la promotion de leurs écrits. Toujours selon lui, la présente cérémonie de récompense a, en outre permis de promouvoir la lecture en présentant les auteurs autour d’un évènement qui suscite une certaine émotion. « Aujourd’hui, l’on peut dire que la littérature burkinabè se porte beaucoup mieux grâce à ces nombreux cadres qui lui servent de valorisation. Néanmoins, elle a juste besoin d’être soutenue », a indiqué M. Ouédraogo. Heureux d’avoir été désigné comme Plume d’or 2020, William Combary, représenté par Daouda Derra a traduit ses remerciements au promoteur pour l’initiation d’un tel événement qui contribue à célébrer le livre et son auteur. Il a dédié ses trophées à ses frères d’armes tombés sur le champ d’honneur.

Clotilde BICABA

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.