Lutte contre le grand banditisme : un réseau de cinq bandits mis aux arrêts

284 0

Le service régional de la police judiciaire du Centre a au cours d’un point de presse présenté, le jeudi 19 novembre 2020, à Ouagadougou, cinq délinquants auteurs de plusieurs braquages et cambriolages de domiciles, dans la ville de Ouagadougou et Ziniaré.

 

Dans sa lutte régalienne contre l’insécurité urbaine et spécifiquement le grand banditisme sous toutes ses formes, le service régional de la police judiciaire du Centre par l’entremise de sa brigade de recherches a mis fin au parcours d’un groupe de malfaiteurs spécialisé dans les vols et braquages à main armée et opérant dans les espaces verts, les commerces et les domiciles. Les cinq présumés à savoir C.S, 34 ans, corps habillé au secteur n°24 de la ville de Ouagadougou, G.P.J.P 21 ans employé de commerce domicilié au Secteur n°18 de Ouagadougou, repris de justice, O.I, 22 ans orpailleur, domicilié au secteur n°18 de la ville de Ouagadougou, G.F alias Fasco, 21 ans, orpailleur, domicilié au secteur n°18 de Ouagadougou, repris de justice et O.D.F, 23 ans, orpailleur, domicilié à Komsilga, repris de justice, ont été présentés à la presse, le jeudi 19 novembre 2020, au commissariat de police de Wemtenga à Ouagadougou. Selon le commissaire principal Sayibou Galbané, les cinq interpelés ont de par leurs déclarations permis de comprendre qu’ils étaient composés d’une dizaine de membres opérant dans la ville de Ouagadougou précisément dans les quartiers Toudbwéogo, Nagrin, Karpala, Yagma, Gounghin Balkuy et Ziniaré. Les investigations ont permis de saisir en leur possession, un pistolet automatique de calibre 9 millimètres et des munitions, des armes blanches, des vélomoteurs et divers autres matériels volés, a indiqué le commissaire principal Galbané. « Les faits remontent à octobre 2020 où dame Kaboré en compagnie de sa camarade Ilboudo ont été physiquement agressées et dépossédées de leurs biens. Le groupe ainsi démantelé a fait de nombreuses victimes aussi bien à Ouagadougou qu’à Ziniaré. La phase d’enquête est actuellement close. Ils seront tous conduits devant le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour suites judiciaires », a-t-il confié. Le service régional de la police judiciaire du centre invite une fois de plus les populations à plus de vigilance et à éviter les ventes de produits et objets d’origine douteuse.  

S.N

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.