Politique commerciale commune : Les professionnels du secteur en conclave

311 0

Le ministère du commerce, de l’industrie et l’artisanat organise l’atelier sur la politique commerciale commune et le système commercial multilatéral, les 14 et 15 octobre 2020, à Ouagadougou.

 

L’environnement international est marqué par la mondialisation et l’expansion du commerce international, ce qui nécessite une meilleure compréhension du fonctionnement et des règles qui régissent le commerce international pour en tirer profit. C’est ce qui justifie l’organisation les 14 et 15 octobre 2020 de l’atelier sur la politique commerciale commune et le système commercial multilatéral par le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat. Selon le Conseiller technique du ministre, Abdoul Aziz Sana, les professionnels du secteur du commerce doivent être au rendez-vous de la globalisation. Puisque de son opinion, les Etats cherchent à accroitre leur productivité afin d’être plus compétitifs. Ainsi, au cours de ces deux jours de travaux, les participants aborderont des thématiques en lien avec le Tarif extérieur commun (TEC-CEDEAO), le Schéma de libéralisation des échanges (SLE), l’Intégration économique régionale, l’Accord de partenariat économique (APE), et d’autres sujets d’actualité à savoir la facilitation des échanges et la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). « Les accords commerciaux multilatéraux et régionaux, qui encadrent les échanges commerciaux entre les Etats membres sont parfois complexes, contraignants et portent sur un large éventail de thématiques couvrant plusieurs domaines d’activités », a déclaré M. Sana. Pour lui, étant donné que le Burkina Faso est membre de l’Organisation mondiale du commerce, il va de soi que les principales règles et normes décidées par l’organisme soient expliquées et mises en œuvre. Il a de ce fait confié que le système commercial multilatéral de l’OMC passera à la loupe. Par ailleurs, Abdoul Aziz Sana a souligné que les choses évoluent dans la zone ZLECAF en termes d’innovations. C’est pourquoi, il a fait savoir que l’atelier offre un cadre idéal pour faire l’état des lieux des négociations sur le commerce des services aussi bien à l’OMC qu’à la ZLECAF. « Vous êtes des personnes averties sur qui notre pays compte afin de tirer profit des négociations commerciales. La tenue de ce présent atelier vous permettra d’être plus efficaces dans vos tâches professionnelles », a-t-il dit.

Michel BADO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.