Burkina Faso : « Table Ronde », un nouveau mouvement, lancé 

290 0

Le mouvement « Table Ronde » a signé le samedi 6 août 2022 un pacte d’alliance dénommée « Table Ronde multi-acteurs de la nouvelle génération du Burkina Faso », dans l’objectif de réfléchir sur les défis existentiels auxquels le pays fait face.

 

Soucieux de la situation nationale, des citoyens issus de divers bords (société civile, partis politiques, citoyens engagés ou leaders d’opinion ont dans la soirée du samedi 6 août 2022 à Ouagadougou approuvé et adopté à l’unanimité un pacte dénommée « pacte d’alliance de la nouvelle génération ».

Pour le président Labidi Naba, cette « Table Ronde » se veut un processus continu de la fédération de la nouvelle génération burkinabè en vue d’une synergie d’actions autour de l’intérêt national.

Pour ce faire, la Table Ronde a pris entre autres mesures sur la mise en place d’une plateforme citoyenne, fédératrice et de la mobilisation générale des nouvelles générations burkinabè de toute obédience ; d’œuvrer pour un large rassemblement patriotique ; d’entreprendre à l’endroit des acteurs de l’ancienne génération sans exclusion des actions de plaidoyer ; prendre l’engagement de promouvoir la citoyenneté, la justice sociale.

Labidi Naba a rassuré que la Table Ronde n’est pas un parti politique mais une plateforme qui invite les uns et les autres à apporter leurs contributions afin que le pays ne chavire pas. C’est pourquoi il a laissé entendre que tout conflit se solde autour d’une table.

« Nous avons voulu anticiper pour qu’ensemble nous nous retrouvions afin de bouter le terrorisme hors de notre pays et de travailler à forger une nouvelle classe politique issue de la nouvelle génération », a dit Labidi Naba.

Pour lui, les membres seront chargés de mener des réflexions et d’analyser des thématiques afin de soumettre des projets de propositions.

Les thématiques sont entre autres les réformes institutionnelles, la lutte contre le terrorisme, le processus électoral, le dialogue social et la concorde nationale, la coopération ou partenariats extérieurs, la mobilisation sociale et la participation citoyenne, etc.

Le Président de la Table Ronde a invité les partis politiques et les leaders d’opinions à taire leurs divergences afin d’aller à l’unisson pour que le Burkina Faso retrouve la paix.

Kiswendsida Myriam OUÉDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.