Burkina Faso : plusieurs opérations menées avec succès ce weekend par les Forces combattantes

13 0

Les Forces combattantes ont effectué ce weekend des opérations dans les régions du Centre-nord et de l’Est qui ont permis de neutraliser de nombreux terroristes, de récupérer du matériel et de consolider la pacification de certaines localités, a appris l’AIB auprès de sources sécuritaires.

Suites aux opérations extra-terrestres du 15 mars 2024 qui ont permis de se débarrasser de plusieurs terroristes dans la zone de Kossouka dans le Centre-nord, les forces du mal voulaient coûte que coûte attaquer les paisibles citoyens.

C’est pourquoi des survivants sont revenus par petits groupes dans la matinée du 16 mars pour accomplir leur sale besogne.

Ces groupes seront rejoints par d’autres assassins sous un grand arbre.

Fort heureusement, les vecteurs aériens veillaient au grain et ont pu frapper cette horde avant son assaut.

Outre la zone de Kossouka, d’autres groupes de malfaiteurs projetaient d’attaquer dans la zone de Silmangue.

C’est ainsi que dès le 15 mars, un groupe de terroristes est repéré dans un village de Tarpako, zone de Yalgo Centre-nord).

Le lendemain matin, ces centaines de criminels assoiffés de sang se mettent en ordre de bataille pour Silmangue.

On les voit sur plusieurs kilomètres, à bord de motos et de véhicules.

C’est au moment où les hordes observent un arrêt pour prendre les dernières consignes, que les pilotes vont enclencher des frappes successives.

Un grand groupe de tueurs est bousillé sous un arbre touffu, poussant les autres à sortir de leur cachette pour fuir.

Mais les pilotes maintiennent la pression et en neutralisent le plus grand nombre.

Des rescapés qui ont sauté dans un pick-up rempli de logistique, n’ont pas pu aller loin, car un missile les a envoyés en enfer.

Tôt dans la matinée du 17 mars, des éléments du 5e bataillon d’intervention rapide ont lancé une opération dans la zone ennemie en vue de neutraliser tout criminel qui y rôderait.

Les opérations se sont poursuivies le dimanche 17 mars 2024 vers 7h à l’Est du pays où plusieurs criminels étaient aux portes de Natiaboini sous de grands arbres.

Au bon moment, les pilotes envoient un puissant missile qui va les cramer dans leur touffe.

Des rescapés tentent de s’extirper des flammes mais s’écroulent plus loin à quatre pattes.

La suite des observations permet aux renseignements de se rendre compte qu’il s’agit d’une grande base.

Une opération est immédiatement montée et un commando du centre national d’entraînement commando de Pô déjà en opération dans la zone, est héliporté sur la base.

Dès que les boys foulent le sol, ils engagent un combat sans merci avec les assassins et en font une bouchée.

Ensuite le commando ratisse toute la zone, récupère les armes encore utilisables et détruit tout le reste qui ne peut être emporte.

Enfin, les patriotes mettent le feu à la base avant d’être exfiltrés sains et saufs.

Agence d’information du Burkina

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.