Ministère en charge de l’habitat : la plateforme numérique de collecte de données sur les parcelles et logements acquis auprès des ex-promoteurs immobiliers, ouverte

187 0

Au cours d’une conférence de presse, le ministère en charge de l’Habitat a procédé à l’ouverture de la plateforme numérique de collecte de données sur les parcelles et logements acquis auprès des promoteurs immobiliers précédemment agrées et des coopératives d’habitat. Ce lancement a eu lieu le mardi 12 mars 2024 à Ouagadougou. Elle est ouverte du 12 mars au 22 mars 2024 à 24h00.

 

Adoptée le 20 juin 2023, la loi portant promotion immobilière au Burkina Faso, a conduit à la mise en place d’un comité interministériel d’évaluation du passif immobilier de la promotion immobilière privée. Il était chargé de  procéder à un état des lieux, un audit de l’activité telle que menée par les promoteurs immobiliers précédemment agréés sous la loi n°057-2008/AN du 20 novembre 2008 portant promotion immobilière au Burkina Faso et les coopératives d’habitat allant de la période de 2008, jusqu’à ce jour.

« Après installation des membres du comité, ceux-ci ont entrepris la collecte administrative des données auprès des différentes structures, notamment du MATDS, du MEFP et du MUAFH. Au même moment, des informations ont été demandées aux promoteurs immobiliers précédemment agréés et coopératives d’habitat, suivant un certain nombre de canevas », a expliqué le Secrétaire général du ministère en charge de l’habitat, Maxime Tiendrébéogo.

Le Secrétaire général du ministère en charge de l’habitat, Maxime Tiendrébéogo

 

Pour lui, dans la suite des travaux et pour avoir une situation réelle sur le terrain, il était indispensable de recueillir les informations auprès des acquéreurs. C’est pourquoi, les responsables du ministère ont initié une plateforme numérique à l’endroit de ceux-ci.

La plateforme numérique est : www.passif-immobilier.bf , elle est ouverte du mardi 12 mars au vendredi 22 mars 2024 à 24h00.

Les renseignements à fournir sur la plateforme numérique sont relatifs au document de la parcelle ou du logement ; la superficie ; le coût de la parcelle ou du logement, au nom de la société de promotion immobilière ou de la coopérative d’habitat ; l’état de viabilisation du site.

A entendre Maxime Tiendrébéogo, la plateforme concerne toute personne ayant acquis une parcelle ou un terrain, un logement avec un promoteur immobilier précédemment agréé ou une coopérative d’habitat. A l’en croire, la mise en place de la plateforme va permettre au comité de recouper les informations reçues préalablement de la part des ex-promoteurs immobiliers afin de disposer d’informations fiables. « L’objectif est d’avoir, à terme, la situation réelle et exhaustive du passif de la promotion immobilière privée », a-t-il rappelé.

Toutefois, il a signifié que l’exercice de fonction de la promotion immobilière est soumis à un agrément. C’est pourquoi, il a exhorté les promoteurs à disposer d’un agrément. « Le dispositif institutionnel et juridique de la commission nationale d’agrément pour l’exercice de l’activité de promotion immobilière suivant les dispositions de la nouvelle loi est fin prêt », a souligné le Secrétaire général.

Pour terminer, il a invité les acquéreurs à renseigner la plateforme numérique afin de ne pas être exclus du traitement futur.

Kiswendsida Myriam OUEDRAOGO

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.