Lynchage des agents du CCVA : le maire de Bouroum-Bouroum était également dans le viseur

613 0

Le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Emmanuel Zongo a tenu le lundi 30 août 2021, une rencontre d’échanges avec les maires sur la crise née du lynchage des agents du CCVA à Banlo, dans la commune de Bouroum-Bouroum.

 

Les initiatives se multiplient pour sortir de la crise liée au lynchage des agents du CCVA impliqués dans un accident mortel le vendredi 27 août dernier à Banlo, dans la commune de Bouroum-Bouroum. Le lundi 30 août 2021 à Gaoua, le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Emmanuel Zongo a rencontré les maires afin de solliciter leur implication dans la prévention des actes similaires. Ainsi, il les invités à prendre des mesures pour dégager les occupants des abords de la RN12, ce qui limitera les risques d’accident.

Les participants ont décidé de prendre des mesures pour éviter ce genres de situations à l’avenir.

Au cours de cette rencontre, le maire de la commune concernée, Koko Momo a fait des confidences sur ce drame. A l’écouter, après l’accident et la furie de la population qui a suivi, il était attendu sur les lieux.

Et pour cause, il aurait refusé de placer des ralentisseurs dans le village. « On m’a dit que si je venais au moment des faits, je risquais d’être lynché également. A plusieurs reprises, la population de ce village m’a demandé de mettre des ralentisseurs parce qu’il y a trop d’accidents surtout mortels dus à l’excès de vitesse. Je leur ai fait comprendre que ce n’est pas de mes compétences, mais avec la direction régionale des infrastructures, nous avons placé un panneau de limitation de la vitesse et nous avons sensibilisé la population », a-t-il dit.

De son entendement, c’est ce qui pourrait justifier le fait que la population ait une dent contre sa personne. Il a confié n’avoir pas été informé tôt et une fois sur les lieux, des informations lui ont été cachées. Toutefois, Koko Momo a soutenu que des mesures seront prises pour prévenir ces genres d’incidents.

Elysée YOUL

(Correspondant)

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.