AGRA a officiellement lancé la mise en œuvre de son Plan stratégique 2023-2027 au Burkina Faso

129 0

(Ouagadougou, le 06 juin 2023). AGRA a officiellement lancé sa stratégie pays au Burkina Faso, le jeudi 08 juin 2023 à Ouagadougou. Au cours d’une cérémonie placée sous le parrainage du ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, le Dr Dénis OUEDRAOGO, AGRA a présenté son plan stratégique 2023-2027 aux parties prenantes, marquant officiellement le début de son opérationnalisation.

Dans le cadre du lancement officiel du plan stratégique de l’AGRA au Burkina Faso, un panel s’est tenu sur le thème : « Quelles interventions catalytiques pour une transformation durable des systèmes alimentaires au Burkina Faso ? », en vue d’approfondir la réflexion, de partager les expériences et d’harmoniser les points de vue sur les voies et moyens pour réussir la transformation structurelle et durable des systèmes alimentaires en Afrique et au Burkina Faso en particulier.

Prononçant le discours officiel à cette cérémonie, le ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, Dr Dénis Ouédraogo, a exprimé l’appréciation du gouvernement pour la contribution de l’AGRA au renforcement de la politique et de la capacité de l’État à transformer l’agriculture et les systèmes alimentaires au Burkina Faso.

« Nous parlons avec grande satisfaction des interventions de l’AGRA au Burkina Faso qui ont abouti, entre autres, à la réforme du programme de subvention et du mécanisme de sortie, au réalignement de la loi sur les semences en vue de son harmonisation avec le règlement de la CEDEAO sur les semences, et à la conception et au déploiement du logiciel de gestion budgétaire MARAH ».

Le ministre a également souligné l’alignement des objectifs stratégiques de l’AGRA sur les priorités du gouvernement dans les domaines de la productivité des petits exploitants, de la résilience aux chocs climatiques et de la capacité institutionnelle. Il a apprécié la nature catalytique de certaines interventions ciblées de l’AGRA réalisées avec peu d’argent, notamment la production de semences de prébase et de base, le suivi électronique des résultats du ministère, mais avec des impacts importants, ainsi que le programme phare sur le riz et la façon dont il a aidé le gouvernement à mobiliser des ressources.

Le Plan stratégique 2023-2027 d’AGRA ambitionne d’assurer la sécurité alimentaire dans un secteur agricole résilient au Burkina Faso. Il comporte trois objectifs stratégiques relatifs notamment à l’augmentation de la productivité des petits exploitants agricoles, à l’amélioration de la capacité des systèmes agricoles à répondre aux chocs et aux stress et au renforcement des capacités de leadership et d’exécution du gouvernement pour la transformation du système alimentaire.

Pour les cinq prochaines années, l’AGRA entreprend de mener plusieurs actions stratégiques dans les domaines des marchés et du commerce inclusifs, de l’agriculture durable, du développement des systèmes semenciers et de l’appui institutionnel.

La stratégie pays servira de pacte entre l’AGRA et le gouvernement du Burkina Faso et sera basée sur le contexte macroéconomique et sectoriel de l’agriculture du Burkina Faso, l’approche stratégique de l’AGRA, l’alignement avec le gouvernement et les domaines d’influence avec tous les partenaires dans le pays.

L’AGRA au Burkina Faso

L’AGRA est une institution panafricaine née en 2006 de la lumineuse idée de l’ancien Secrétaire Général des Nations Unies, M. Kofi ANNAN, de mobiliser les partenaires pour opérer une révolution verte en Afrique. L’AGRA est engagée dans la transformation inclusive de l’agriculture en Afrique par l’augmentation des revenus et l’amélioration de la sécurité alimentaire de petits exploitants, tout en soutenant les pays sur la voie d’une transformation durable de leur système agricole.

Dès 2007, AGRA a déployé ses actions au Burkina Faso, en collaboration avec le ministère en charge de l’Agriculture. Ses interventions ont consisté à renforcer la recherche agricole par le développement de nouvelles variétés de riz, maïs, sorgho, niébé, patate douce à chaire orange et la formation des chercheurs, à consolider le système de distribution des intrants, à développer et vulgariser des approches sur la gestion intégrée de la fertilité des sols, et à renforcer l’accès aux marchés par la mise en place de centres d’agrégation et la fourniture d’équipements aux producteurs, etc. Ces interventions ont permis de toucher 983000 producteurs sur une cible de 1326215, soit un taux de 74%, de produire 16600 tonnes de semences pour un objectif de 21485 tonnes et soutenir la mise en place de 615 boutiques d’agrodealers pour une projection initiale de 250 points de vente d’intrants agricoles. L’AGRA a développé cinq (05) hubs agro-commerciaux comprenant 483 détaillants qui ont vendu 609 000 tonnes d’intrants agricoles à 341 millions de dollars. La mise en œuvre d’AGRA a permis de mobiliser 504 millions de dollars de nouveaux investissements publics et privés dans le secteur agricole. AGRA a également jugé prioritaire le Plan national stratégique d’investissements agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique (PNIASP) et soutient la mise en œuvre des politiques de la CEDEAO en matière de semences et d’engrais au Burkina Faso.

Pour plus d’information.

Jessie Lafourcade-Morena, Communications Officer – AGRA West Africa.

media@agra.org

Article Similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Votre abbonnement a réussi!

There was an error while trying to send your request. Please try again.

DirectInfoBurkina will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

DirectInfoBurkina.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.